En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Simone Pignone

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Florence 1611  –id. 1698).

Il fut l'élève de Furini, peintre connu, avec lequel il est souvent confondu aujourd'hui. De son maître, il ne retint que les thèmes et les tendances ambiguës : de son côté, il élabore un style rapide et brillant, un rythme néo-maniériste, empreint de désinvolture et de langueur, caractères qui se retrouvent dans ses figures féminines, élégantes et sensuelles (Sainte Cécile, Florence, coll. part.), grâce auxquelles il acquit une certaine renommée. Parmi ses meilleures compositions, on peut citer la Madone en gloire avec des saints de l'Annunziata de Florence et la Madone apparaissant à Bernardo Tolomei à S. Bartolomeo a Monteoliveto de Florence. Dans la dernière période de son activité, il recherche la manière de Volterrano, comme en témoigne la " pala " (Saint Louis offrant un banquet aux pauvres) de S. Felicità à Florence (1682).