En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Piazza da Lodi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Famille de peintres italiens (première moitié du xvie s.).

Les frères Alberto (Lodi v. 1490-1528-1529) et Martino (Lodi 1475/1480 – v. 1523), tous deux élèves de Bergognone et actifs à Lodi, reflètent dans leur art la culture éclectique de Milan et de Brescia au début du xvie s. Albertino, le plus doué des deux frères, est sensible à l'influence de Léonard et de Pérugin, et présente quelques affinités avec Solario. Martino reste plus lié au contraire à l'école de Brescia et s'inspire surtout des modes de Vicenzo Civerchio. Le polyptyque représentant la Vierge et des saints avec un donateur de l'église de l'Incoronata, à Lodi, est une œuvre commune des deux frères, terminée par Callisto. On peut voir leurs œuvres notamment dans le musée et les églises de Lodi (Dôme, Incoronata, S. Agnese, S. Maria della Pace), les musées et coll. part. de Milan.

Callisto (Lodi, v. 1500-1561) , fils de Martino, se rattache à l'école de Brescia, où il travailla, et en particulier à Moretto, dont on retrouve la manière dans la Nativité (Brescia, Pin. Tosio Martinengo) de 1524 et dans de nombreuses fresques et dans de nombreux tableaux des églises du Valcamonica (Borno, Breno, Cividate, Erbanno, Esino), par exemple. Vers la quatrième décennie, il s'orienta vers le maniérisme romaniste de Giulio Romano et de Pordenone, comme on peut le voir dans ses œuvres milanaises de la Brera et dans les Noces de Cana (1545), peintes à fresque dans le réfectoire de S. Ambrogio (Università Catolica). Il travailla à plusieurs reprises à l'église S. Maria Incoronata (Lodi) et, dans sa vieillesse, à Plaisance. Son œuvre, fort abondant, essentiellement des peintures et des fresques religieuses, à Lodi, Milan et dans la région de Brescia, comporte quelques scènes de genre (Concert, Philadelphie, Museum of Art, coll. Johnson).