En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eilif Peterssen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre norvégien (Christiania, Oslo, 1852  – Lysaker 1928).

Il étudia avec Eckersberg à Christiania, à Copenhague (1871), à Karlsruhe (1871-1873), comme élève de Gude, et à Munich (1873-1878). Ses tableaux, la Mort de Corfitz Ulfeldt (1874) et Christian II signant la sentence de mort de Torben Oxe (1876), firent de lui, après Adolph Tidemand, le premier peintre d'histoire de la Norvège. À Munich, puis à Rome (où il habita de 1879 à 1883) et à Oslo, il exécuta des compositions religieuses pour différentes églises, parmi lesquelles l'Adoration des bergers (1880-1881) pour l'église Saint-Jacques d'Oslo et la décoration murale de l'abside dans l'église d'Ullern (1908-1909). Ses chefs-d'œuvre comme peintre de genre sont sans doute la Sieste dans une osteria (1880) et Piazza Montanara (1882-1883). Paysagiste, Peterssen est surtout célèbre pour sa Nuit d'été (1886, Oslo, Ng). Parmi ses nombreux portraits, la Ng d'Oslo conserve Nocturne (1887), Harriet Backer et Andrea Gram (1878), Edvard Grieg (1891), Arne Garborg (1894).