En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovan Battista Passeri

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et écrivain d'art italien (Rome 1610  – id. 1679).

Élève de Dominiquin, il a écrit une suite des Vite de Baglione, intitulée Vite de' pittori, scultori ed architetti che hanno lavorato in Roma, morti dal 1641 fino al 1673, publiée après sa mort avec des corrections stylistiques par G. L. Bianconi (Rome 1772). C'est la source principale pour l'art du Baroque romain. L'une des rares peintures connues de G. B. Passeri est une scène de genre (Repas dans un jardin, Dublin, N. G.).

L'artiste eut pour élève son neveu Giuseppe (Rome 1654 – id. 1714) , qui fut formé aussi par Carlo Maratta, dont il devint l'un des plus fidèles et plus habiles disciples. Ses œuvres, de grandes toiles religieuses, sont pour la plupart conservées dans les églises de Rome (S. Maria in Aracoeli, S. Caterina a Magnanapoli, S. Maria in Campitelli, S. Sebastiano fuori le Mura, S. Giacomo degli Incurabili). Peu avant sa mort, Giuseppe peignit Saint Pierre baptisant dans sa prison (Urbino, San Francesco), qui servit pour une mosaïque du baptistère de Saint-Pierre de Rome (1719).