En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Marco Palmezzano

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Forlì v.  1459  – id. 1539).

Un des peintres de Romagne les plus importants de la fin du xve s., élève de Melozzo da Forlì, Palmezzano travailla aux côtés de ce dernier à la sacristie de Lorete et à Santa Croce in Gerusalemme à Rome. Entre 1493 et 1495, il compléta la décoration de la chapelle Feo à S. Biagio de Forlì, dernier travail de Melozzo, dont il a subi fortement l'ascendant. Il semble avoir été également sensible à l'art d'Antoniazzo Romano et aussi à celui des Ferrarais. La meilleure période de l'artiste se situe entre ces dates (celles des fresques de S. Biagio) et 1505 env. : il peint alors le Couronnement de la Vierge de la Brera, l'Annonciation de la pin. de Forlì, les Vierges à l'enfant avec deux saints de la pin. de Faenza (1498) et de l'église S. Francesco de Matelica (1501), la Communion des Apôtres de la pin. de Forlì (lunette avec la Pietà à la N. G. de Londres). On voit dans certaines de ces œuvres l'influence exercée par Venise, où l'artiste séjourna. L'œuvre de Palmezzano, très abondant (grands retables représentant la Vierge et l'Enfant avec des saints, le Calvaire, la Nativité ou l'Annonciation, panneaux figurant une Sainte Conversation, Judith, le Christ portant la croix ou le Christ au tombeau), prolonge en plein xvie s. les modes de la fin du quattrocento : compositions rigides, formes lisses et pétrifiées, couleurs claires, avec parfois une netteté plastique et une lucidité assez remarquables. La pin. de Forlì conserve un bel ensemble de ses peintures ; la pin. de Faenza, le Vatican et la Brera notamment possèdent chacun plusieurs exemples.