En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alessandro Varotari, dit Padovanino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Padoue 1588  – Venise 1649).

Élève d'un disciple de Titien, Damiano Mazza, il est, dès sa prime jeunesse, sensible à la première manière de Titien, qu'il connut à la Scuola del Santo (Padoue), comme le dénote clairement une de ses premières œuvres : l'Incrédulité de saint Thomas (1610, Padoue, Santa Lucia), où, refusant l'influence académique des maniéristes tardifs, il revient à la période plus classique de la peinture vénitienne du xvie s. En 1614, il est à Venise, qu'il quitte vite pour aller étudier à Rome les Bacchanales de Titien. À son retour définitif à Venise, vers 1620, il se fait le champion de la manière titianesque, ignore le maniérisme tardif et s'inspire systématiquement, et presque par contradiction, du chromatisme des maîtres vénitiens du xvie s. On trouve un exemple caractéristique de cette orientation dans son tableau des Noces de Cana, peint pour la Scuola San Marco (1622, Venise, Accademia). L'attitude de Varotari fut cependant décisive pour le xviie s. vénitien, qui retrouva ainsi la palette du cinquecento.