En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pacino di Bonaguida

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et enlumineur italien (Florence, documenté de 1303 à 1330 environ).

Il est formé à Florence dans les années de transition entre les deux siècles, d'après les nouveaux modes apportés par Giotto, dont il donne, dans de très nombreux panneaux et miniatures, une version vulgarisée et souvent banale, inférieure, par exemple, à celle du Maître de la Santa Cecilia. La période la plus typique de sa production se situe parallèlement à l'activité de la première génération giottesque et, sous certains aspects, se rapproche, vers la fin, de celle des Taddeo Gaddi, Bernardo Daddi, Jacopo del Casentino. Inscrit à la corporation des Medici e Speziali entre 1327 et 1330, il fut certainement à la tête d'un vaste atelier de peinture et d'enluminure (M. S. 1466, Florence, Biblioteca Riccardiana ; Missel d'Or San Michele ; Codex de la Morgan Library, New York). Sa seule œuvre signée est le polyptyque (la Crucifixion et quatre Saints) de l'Accademia de Florence (1319).