En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Isaac Oliver

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Miniaturiste anglais d'origine française (Rouen v.  1556-1565  – Londres 1617).

Amené enfant en Angleterre par son père, en 1568, il se forma sous la direction d'Hilliard et voyagea à l'étranger, probablement aux Pays-Bas et certainement à Venise (1596). Vers 1604, il supplanta son maître dans la faveur du public à la mode et devint miniaturiste de la reine Anne de Danemark, femme de Jacques Ier. Oliver transposa dans la miniature le nouveau style du portrait pratiqué par son beau-frère, Gheeraerts, inspiré du style anversois mis au point par Pourbus. À la recherche des ombres et des trois dimensions s'ajoutent une couleur sombre et assourdie et un ton mélancolique. Sa première miniature date de 1587, mais les exemples les plus importants de son œuvre sont le Portrait d'un inconnu, dit Philip Sidney (v. 1595, Windsor Castle), la Reine Élisabeth Ire (v. 1595, Londres, V. A. M.), Lucy Harington, comtesse de Bedford (v. 1605, Cambridge, Fitzwilliam Museum), Anne de Danemark (v. 1610, Londres, N. P. G.). On sait qu'Oliver peignit aussi des tableaux de grand format, dont aucun n'a encore pu être identifié ; il exécuta des dessins à la manière de Parmesan (British Museum et Oxford, Ashmolean Museum), qui influença fortement son style ultérieur.

Peter (Londres v. 1589 – id. 1647) . Fils d'Isaac, il fut son élève. Habile dans la miniature de portrait, il n'égala cependant jamais son père. Il fit aussi pour Charles Ier des copies sur miniature de peintures italiennes de la Renaissance appartenant à la collection royale.