En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Olis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Gorinchem, v. 1610  –Heusden 1676).

Mentionné en 1631 à Rome et inscrit en 1632-1635 à la gilde de Saint-Luc de Dordrecht, il peignit des scènes de genre —le Savant (Mauritshuis), le Musicien (1633, Londres, N. G.), la Jeune Femme (Rotterdam, B. V. B.), Scène galante (musée de Mâcon)— proches de celles de Palamedes. En 1647, il exécuta son unique Nature morte (coll. part.), qui, par ses couleurs froides et métalliques, dérive du courant monochromiste de Claesz et de Heda.