En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hélio Oiticica

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste brésilien (Rio de Janeiro 1937 – id. 1980).

Pionnier de l'art concret brésilien dans le milieu des années cinquante, influencé par le constructivisme et les travaux de Malévitch, Hélio Oiticica explore progressivement l'espace de la peinture en introduisant le spectateur dans des environnements tridimentionnels qui constituent chaque fois des lieux d'expérimentation " corporelle " de la couleur. Ses premiers monochromes quittent la surface du plan pour devenir des Reliefs spatiaux, puis des Pénétrables. Dans l'esprit festif du Brésil des favelas, l'activité artistique d'Oiticica prend la forme plus éphémère de performances lors de séances de danse rituelle effectuée avec des Parangolés (1964), " habits de lumière " assemblant des tissus de récupération. Il s'agit pour l'artiste de créer les conditions d'un nouvel hédonisme, de faire de l'art un authentique espace de liberté pour le corps débarrassé des contraintes sociales coercitives. C'est le contexte d'apparition de la série des New-Yorkaises, série de maquettes et d'environnements labyrinthiques réalisés à New York où il s'est installé au cours des années 70 (1970-1978). Une importante rétrospective de son œuvre a été présentée à Paris (Galerie nationale du Jeu de Paume) en 1992.