En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Plinio Nomellini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Livourne 1866  – lFlorence 1943).

Élève de Natale Betti à l'école de dessin de Livourne (1878-1884), puis de Fattori à l'Académie des beaux-arts de Florence, il devient très vite le chef de file de la seconde génération des Macchiaioli (M. Puccini, De Albertis, Previati...), soutenu par Lega, Signorini et Diego Martelli. Installé à Gênes (1890-1902), il exprime avec Pellizza da Volpedo ses théories anarchistes dans des toiles pointillistes, inspirées du Néo-Impressionnisme français (les Foins, 1888, Livourne, Museo Giovanni Fattori ; l'Appel du travail, 1893). À partir de 1902, à Torre del Lago, il compose, sous l'influence de D'Annunzio, des toiles plus romantiques et patriotiques, lourdes de symboles (Jeunesse victorieuse, 1903). Puis, en 1908, à Viareggio, il se met à employer des couleurs vives dans des paysages qui s'apparentent au Fauvisme (Midi, 1911-12.). Résidant à Florence à partir de 1919, il retrouve une certaine vitalité. Ses œuvres sont conservées à Livourne (musée G. Fattori) et dans les G. A. M. de Rome, de Venise, de Florence, de Bologne et de Novare.