En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Richard Mortensen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre danois (Copenhague 1910  – Ejby, près d'Odense, 1993).

En 1932, il quitte l'Académie royale de Copenhague, où il était entré deux années auparavant, et visite Berlin, où il voit l'œuvre de Kandinsky. De retour au Danemark, il expose au Salon d'automne de Copenhague des œuvres abstraites et commence à écrire des articles en faveur de l'art des avant-gardes européennes dans la revue Linien. En 1937, il fait un voyage à Paris et organise au retour une exposition d'art abstrait et surréaliste avec 70 œuvres de Kandinsky, Miró, Arp, Ernst, Van Doesburg, Tanguy, Mondrian, Klee... et lui-même. À cette époque, son œuvre présente des formes abstraites non géométriques déjà rigoureusement découpées et vivement colorées. Pendant la guerre, il adopte un expressionnisme comparable à celui de son compatriote Asger Jorn mais il restera à l'écart du mouvement Cobra. En 1947, il s'installe à Paris et vit avec le sculpteur Jacobsen à la Maison des artistes danois, à Suresnes. L'année suivante, il expose pour la première fois au Salon des Réalités nouvelles ; dans les années 50, la gal. Denise– René commence à faire connaître son travail. Sa peinture redevient claire et précise dans la composition et la facture (Routot, 1955). De retour dans son pays natal, il est nommé en 1965 professeur à l'École des beaux-arts de Copenhague. Depuis, son œuvre a surtout été présentée au Danemark (Copenhague, 1985).