En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Domenico Morelli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Naples 1826  – id. 1901).

Il est, avec Palizzi, un des représentants importants du vérisme italien. Formé à l'Académie de Naples, il est pensionnaire à Rome en 1848 et participe aux journées révolutionnaires. En 1850, il rencontre à Florence les Macchiaioli, dont il accueille avec enthousiasme l'engagement politique et artistique. En 1855, au cours d'un long voyage à travers l'Europe, il découvre, à Paris, Delacroix, Delaroche et Meissonier, modèles qui marquent durablement son œuvre dans son approche à la fois réaliste et historiciste de la peinture d'histoire. La couleur et la touche de Fortuny —qu'il rencontre en 1874— influencent, par la suite, sa peinture.

Il poursuit une carrière brillante. Dès 1855, son œuvre les Iconoclastes (Naples, Capodimonte) remporte un vif succès. Il expose à l'Exposition nationale de Florence en 1861. Son Tasse et Éléonore d'Este (1863, Rome, G. N. A. M.) obtient en 1867 une médaille au Salon, à Paris. En 1864, il reçoit la commande d'un décor pour la chapelle dell'Assunta du Palais royal de Naples. En 1870, il est nommé, avec P. Palizzi, professeur à l'Académie de Naples. Tout au long de sa carrière, il exécute les portraits de nombreuses personnalités de son pays (Garibaldi, 1860, Milan, G. A. M.).