En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vera Molnar et François Molnar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintres français d'origine hongroise (Budapest 1924  – Paris 1993 et Szentes 1922).

Vera et François Molnar reçoivent une formation classique à l'École des Beaux-Arts de Budapest, entre 1942 et 1947. À partir de 1946, Vera évolue vers la non-figuration par l'abstraction progressive de motifs naturels. L'année suivante ils s'installent à Paris. Ils élaborent bientôt un art abstrait et géométrique qui refuse la composition et se base sur l'utilisation de systèmes : séries, permutations ou rotations de lignes et de formes géométriques simples, occupant l'espace d'une manière rationnelle et contrôlable. Ils participent en 1960 à la création du C. R. A. V. (Centre de recherches d'art visuel, avec Morellet, Le Parc, Sobrino, Stein, Yvaral...), que François quitte peu de temps après pour se consacrer à des recherches théoriques sur la psycho-physiologie de la perception visuelle. À partir de 1968, Vera utilise l'informatique et réalise des œuvres dont les composants plastiques et leur répartition sont déterminés par des programmes où le hasard peut intervenir. Elle met au point le programme " Molnart " en 1976, l'année où est organisée sa première exposition personnelle (Londres, Polytechnic of Central London), mettant fin à une volontaire attitude de retrait du monde artistique. En 1980, elle devient membre fondateur du Centre de recherche expérimentale et informatique des arts visuels à l'université de Paris-I, où elle a également été chargée de cours.