En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carl Moll

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur autrichien (Vienne 1861  – id.  1945).

Il fréquenta l'académie de Vienne en 1880-81 et devint en 1897 l'un des fondateurs de la Sécession, qu'il abandonna en 1905 à l'instar de Klimt et de ses amis, bien qu'il en ait organisé les expositions internationales les plus remarquées. Tout d'abord acquis à la peinture impressionniste de son maître, Schindler, dont l'influence est encore sensible dans un tableau aux multiples personnages, Naschmarkt (1894, Vienne, Österr. Gal.), il s'orienta bientôt vers une écriture claire, ordonnée et lumineuse (Sur la terrasse, 1903, Vienne, Historisches Museum ; le Petit Déjeuner, v. 1906, Nuremberg, Städtische Kunstsammlungen). À partir de 1917, il se joignit au groupe de Kokoschka et d'Anton Kolig. Les tableaux qu'il exécuta entre les deux guerres, tel Beim Eichelhof in Nussdorf (Vienne, Österr. Gal.), révèlent un coloris plus nourri, une touche plus véhémente, une facture plus robuste. Sa Vue de Mödling (v. 1940, Vienne, Historisches Museum) est un des derniers tableaux de ce style. Ses gravures sur bois en couleurs ont pour thème Vienne, et une série est consacrée aux maisons de Beethoven. Moll a, en outre, publié en 1930 une monographie de Schindler.