En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

László Moholy-Nagy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, sculpteur, photographe et théoricien hongrois (Bácsborsód, près de Kiskunhalas, 1895  – Chicago 1946).

Après des études juridiques à Budapest, il est blessé à la guerre en 1917 et commence à peindre à l'hôpital d'Odessa. Attiré par les conceptions plastiques de l'avant-garde soviétique (particulièrement Malévitch), il fonde avec L. Kassak à Budapest le groupe M A (" Aujourd'hui ") en 1919, dont il dirige la revue du même nom. Après un séjour à Vienne en 1920, où il est influencé par le Dadaïsme, il peint ses premiers tableaux abstraits (Composition 19, 1920, Cambridge, Mass., Busch-Reisinger Museum). Il rencontre Lissitsky à Düsseldorf l'année suivante. Il se rend ensuite à Berlin (1921-1923), où il expose à la gal. Der Sturm et publie avec Lajos Kassak un livre sur l'avant-garde, Buch Neuer Künstler. En 1923, appelé par Gropius au Bauhaus de Weimar, Moholy-Nagy dirige dans cette école le cours préliminaire et l'atelier du métal tout en jouant un rôle important dans la publication des " Bauhausbücher ", dont il assure aussi la mise en page. Les toiles de cette période se présentent comme des organisations d'éléments géométriques, dans un espace tridimensionnel (A 7, 1922, Düsseldorf, K. M. ; A XX, 1924, Paris, M. N. A. M. ; A 18, 1927, Cambridge, Mass., Busch-Reisinger Museum). À cette époque, Moholy-Nagy invente un nouveau style typographique et de mise en pages qui connaîtra une postérité dans le monde entier. Passionné par les nouvelles techniques et toujours à la recherche de l'innovation, il devient l'un des plus grands photographes de son époque. C'est aussi au Bauhaus que l'artiste conçoit et réalise un équipement destiné à la scène intitulé Licht-Raum Modulator (Modulateur d'espace-lumière, 1922-1930, id.), sculpture en métal d'aspect technologique et qui utilise le mouvement électrique et la lumière artificielle. À partir de cette œuvre, il va poursuivre dans ses tableaux ses recherches sur l'espace et le mouvement. Ayant quitté le Bauhaus en 1928, il réalise plusieurs décors pour l'Opéra d'État et le théâtre de Piscator à Berlin. Après un séjour à Londres (1935-1937), il s'établit à Chicago, où il fonde le New Bauhaus, qui deviendra en 1939 l'Institute of Design. Moholy-Nagy a consigné l'ensemble de ses réflexions sur les nouveaux moyens d'expression dont il a été l'un des pionniers, de la typographie au film, en passant par la sculpture cinétique et la photographie, dans ses ouvrages publiés par les " Bauhausbücher " : Malerei, Fotografie, Film (Munich, 1925) et Von Material zu Architektur (Munich, 1929), puis aux États-Unis dans deux ouvrages, The New Vision (New York, 1946) et Vision in Motion (Chicago, 1947). Une rétrospective a été consacrée à l'artiste (Marseille, musée Cantini) en 1991. Ses compositions lumineuses de la période 1922-1943 ont fait l'objet d'une exposition (Paris, M. N. A. M. ; Essen, Folkwang Museum) en 1995-1996.