En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Achille-Etna Michallon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1796  – id. 1822).

Fils du sculpteur Claude Michallon, ayant passé son enfance au Louvre avec sa mère, veuve en 1799, il peut exercer très tôt ses dons artistiques. Son goût pour le paysage l'amène de l'atelier de David à celui de Valenciennes, mais il reçoit aussi les conseils de Victor Bertin et de Denouy. Dès 1808, il est remarqué par le prince Youssoupov, grand amateur d'art, qui le pensionne pendant quatre ans. À partir de 1812, il expose au Salon et, en 1817, il est le premier bénéficiaire du prix de Rome du paysage historique avec Démocrite et les Abdéritains (Paris, E. N. S. B. A.). Il obtient alors une première commande officielle, une composition pour la galerie de Diane à Fontainebleau, la Mort de Roland (1819, Louvre). Sa pratique de la nature romaine et des gravures d'après Poussin et Claude Lorrain confirma son appartenance au Néo-Classicisme : Frascati (1822, Louvre), Paysage avec Philoctète (1822, musée de Montpellier) ; malgré certaines concessions au Romantisme naissant inspirées par Salvator Rosa, où s'unissent les deux tendances, son néo-classicisme remporta un succès unanime au Salon de 1819. Les études peintes à Naples ou en Sicile sont, ainsi que les dessins, d'une inspiration plus personnelle, d'une fraîcheur et d'un naturalisme précurseurs (id.). Au début de 1822, Michallon regagne Paris en passant par la Suisse. Avant que la mort n'interrompe brutalement sa carrière, il a le temps de préparer 3 tableaux pour le Salon et d'aller, l'un des premiers, travailler en forêt de Fontainebleau.

Les lithographes de l'époque s'inspirèrent abondamment de son œuvre (Nouveau Voyage pittoresque en France, 1817 ; Cahier de quatre paysages dessinés d'après nature ; Voyage pittoresque en Sicile de Gigaud de La Salle, 1822-1826). Michallon fut le premier maître de Corot, ce qui accrut sa célébrité. Une exposition lui a été consacrée (Louvre) en 1994.