En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hendrik Willem Mesdag

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et collectionneur néerlandais (Groningue 1831  – La Haye 1915).

Fils d'un banquier, il avait commencé par être un employé consciencieux dans les bureaux de son père, lorsque, à l'âge de trente-cinq ans, il résolut d'abandonner son métier pour se consacrer entièrement à la peinture (1866) ; à l'instigation de sa femme qui l'aida financièrement. Mesdag partit pour Bruxelles, où il reçut les leçons d'Alma Tadema et de Willem Roelofs. Ce dernier, qui avait connu Constant Troyon, Rousseau, et Jean-François Millet inculqua à son élève l'amour de la peinture de plein air et lui conseilla de travailler d'après nature, ce qui correspondait au goût du peintre, qui, en 1869, se fixa définitivement à La Haye pour peindre la mer à Scheveningen : Bateaux sur la plage à Scheveningen (1874, Amsterdam, Rijkmuseum). L'artiste laisse surtout des vues de mer et de plage exécutées avec brio et où transparaît parfois un sentiment encore romantique : Coucher de soleil sur Scheveningen (La Haye, musée Mesdag). Son œuvre la plus célèbre, à laquelle plusieurs artistes collaborèrent, est le gigantesque Panorama Mesdag, une vue de Scheveningen.

Mesdag a réuni un ensemble considérable d'œuvres françaises du xixe s., principalement des paysages de l'école de Barbizon qu'il légua à son pays, constituant ainsi le Rijksmuseum H. W. Mesdag.