En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Moriz Melzer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Albendorf, Bohême, 1877  – Berlin 1966).

Après ses études à Weimar, il se rend à Berlin en 1908. En 1910, il est cofondateur de la Neue Sezession. Après un séjour à Paris en 1912, il fonde à Berlin, avec Georg Tappert, l'École des arts libres et appliqués. Il collabore ensuite aux revues expressionnistes Der Sturm et Die Aktion. À partir de 1917, son œuvre témoigne de l'influence de l'Expressionnisme qui reste marqué par le Cubisme. En 1918, Melzer est cofondateur du Novembergruppe. À partir de 1921, il enseigne à l'école Reiman et à l'École municipale des beaux-arts de Berlin. Les œuvres qu'il réalise à cette époque restent figuratives, bien qu'à la limite de l'abstraction par leurs contrastes de couleurs, leurs formes excessivement fragmentées et la multiplicité des lignes obliques qui strient la surface (Ville-pont, 1923). Melzer montre dans les expositions du Novembergruppe des tableaux retrouvant le procédé traditionnel des lamelles verticales peintes qui permettent de voir changer la composition selon l'angle de vue. En 1933, Moriz Melzer est déclaré " artiste dégénéré " et trente œuvres de sa main, conservées dans les musées allemands, sont détruites. Il poursuivra son activité après 1945.