En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Mctaggart

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Aros 1835  – Broomieknowe  1910).

Ayant décidé, à l'âge de seize ans, de se consacrer à la peinture, il commença par étudier à Glasgow avec Daniel Macnee, puis à Édimbourg avec Robert Scott Lauder (1852-1859) ; il s'y lia notamment avec Orchardson, tout en dessinant des portraits pour gagner sa vie. Il exposa pour la première fois en 1853 à la Royal Scottish Academy, où il fut reçu membre associé en 1859 et membre effectif en 1870. Mais il fut plus spécialement lié à la Scottish Water Colour Society, dont il devint vice-président en 1878. Il visita Paris en 1860, la Riviera en 1876 et voyagea en Europe centrale en 1882. Tout d'abord peintre de genre dans la tradition de Wilbie, il se tourna ensuite vers le paysage et en particulier les marines. Fixé en Écosse, c'est là qu'il fut d'abord le plus connu, très populaire de son vivant et après sa mort. Les années 30 virent cette popularité s'étendre au reste de la Grande-Bretagne (exposition rétrospective à la Tate Gal. en 1935). À ses débuts, son style précis reflète l'esprit préraphaélite ; dans les dix dernières années du siècle, sa manière, plus libre et nettement caractérisée, s'apparente à celle des impressionnistes sous l'influence de l'école continentale (ce n'est qu'en 1890 qu'il vit, pour la première fois, une toile de Monet) : la Tempête, 1890 ; Récolte à Broomieknowe (1896, Édimbourg, N. G.)