En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître du Guiron le Courtois

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (seconde moitié du xive s. ).

Il est l'auteur lombard anonyme des enluminures d'un manuscrit de la B.N. de Paris (ms. fr. Nouv. Acq. 5234), fragmentaire contenant le " roman " de Guiron le Courtois. Le caractère lombard apparaît clairement dans le coloris des grandes scènes, dessinées à traits subtils et que recouvre une poussière impalpable de points minuscules " presque comme un Seurat " (Longhi). La parenté indéniable avec le Maître du Lancelot, l'autre anonyme lombard, se double d'une affinité nette avec l'art véronais-padouan contemporain et surtout avec les deux exemplaires du De viris illustribus de Pétrarque (Paris, B. N.), que Longhi attribue à Giusto de' Menabuoi, mais qui semblent plus proches de l'art d'Altichiero.