En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de la Madeleine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (actif à Florence dans la seconde moitié du xiiie s. ).

L'activité de ce peintre anonyme, qui dut diriger l'un des plus florissants ateliers florentins du xiiie s., se déroule entre 1250 et 1275 d'après R. Offner, et entre 1270 et 1300 d'après R. Longhi. Autour du tableau qui lui a donné son nom, une Sainte Madeleine avec huit scènes de sa vie (Florence, Accademia), il a été possible de grouper une série d'œuvres parmi lesquelles se distingue une Madone avec les saints André et Jacques et six scènes de la vie de la Vierge (Paris, musée des Arts décoratifs). Le peintre adoucit les formules byzantines, affectionne la répétition des figures à l'expression paisible et maniérée, narre avec facilité, mais sans chaleur. On constate parfois dans sa facture les influences de Coppo, de Meliore et de quelques mosaïstes du Baptistère, dont la décoration révèle également sa collaboration.