En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de la Légende de saint Ulrich

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (actif à Augsbourg au milieu du xve s. ).

L'artiste ainsi désigné d'après les 2 grands panneaux en largeur représentant chacun 3 scènes de la Légende de saint Ulrich (Augsbourg, église Saint-Ulrich-et-Afra). Ce sont des panneaux autonomes et non des fragments d'un retable, comme on l'avait d'abord supposé. Réalisés vers 1453-1455, ces tableaux s'inspirent de l'art de Rogier Van der Weyden ou de son école, tout en conservant un caractère typiquement souabe. On attribue en outre à l'artiste le très beau Portrait d'un vieillard, qui porte l'inscription " Pius Joachim " (Bâle, Kunstmuseum), et 2 volets d'un autel disparu (musée de Nuremberg). Ces panneaux (Annonciation et Christ apparaissant à ses disciples) ont le même coloris éclatant que les tableaux de l'église Saint-Ulrich-et-Afra. Intermédiaire entre la Flandre et l'Allemagne du Sud, le Maître de la Légende de saint Ulrich mérite une attention particulière, car il se situe à l'aube de la grande époque de la peinture augsbourgeoise.