En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de Valltarga

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (actif en Cerdagne v.  1200).

La base permettant l'identification de son œuvre est un frontal provenant de la petite église de Valltarga, près de Bellver, en Cerdagne espagnole (Barcelone, M. A. C.), composé, suivant les habitudes et les schémas des peintres romans, d'un panneau central, occupé par le Christ dans une mandorle, entouré du Tétramorphe et de 4 compartiments latéraux. La vivacité des tons joue sur les fonds, alternativement bleus, rouges ou jaunes. Le modelé, léger, est celui de l'art italo-byzantin des environs de 1200 : en particulier, de nettes ressemblances ont été relevées avec un Crucifix de la cathédrale de Spolète (Italie), daté de 1187. L'autel pourrait donc être l'œuvre d'un peintre italien travaillant après la mise à sac de l'église par Raymond-Roger, comte de Foix, vers 1198.

Au même artiste est dû le devant d'autel d'Oreilla (Pyrénées-Orientales). Des tendances voisines s'observent dans l'œuvre du Maître d'Avia et dans certains panneaux roussillonnais attribués par M. Durliat au " Maître Alexandre ".