En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de Francfort

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (v.  1460  – actif jusqu'en 1515 – 1520 env.).

Ce maître anonyme anversois a été ainsi nommé pour avoir peint un triptyque consacré à Sainte Anne pour l'église des Dominicains de Francfort (auj. au Musée historique) et un triptyque de la Crucifixion pour Claus Humbracht, bourgeois de la même ville (Städel. Inst.). Un portrait qui lui est attribué avec des réserves le représente avec sa femme (Vienne, ancienne coll. Auspitz, auj. au musée d'Anvers) porte la date de 1496 et l'âge respectif des personnages, trente-six et dix-sept ans. Son œuvre, abondante, comporte notamment des peintures de grand format inspirées par des modèles du Maître de Flémalle, de Rogier Van der Weyden (dans le triptyque de Watervliet, il développe une Déposition de croix de ce maître connue par un dessin) ou de Van der Goes (dans un triptyque du musée d'Anvers, il copie librement le retable de Monforte du musée de Berlin). Il est capable de donner un accent monumental à ses figures, surtout par une science remarquable de la plastique. Cependant, son art n'atteint pas au niveau de ses modèles, faute d'une inspiration profonde. Ses personnages sont souvent marqués d'une lourdeur très paysanne, et leurs visages sont affectés d'un accent brutal proche de la caricature, ce qui pourrait indiquer une origine hollandaise de l'artiste. On a proposé successivement de l'identifier avec Hendrick Van Wueluwe, franc maître en 1483, et avec Jan de Vos, qui est mentionné à Francfort en 1512. C'est la première hypothèse qui semble aujourd'hui retenir les suffrages les plus avisés et déterminer la distinction entre les œuvres du maître de Francfort lui-même — alias Hendrick Van Wueluwe — et celles de ses émules, le Maître de San Diego, le Maître de Stuttgart, le Maître de Watervliet.