En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître d'Uttenheim

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre autrichien (actif au Tyrol dans la seconde moitié du xve s. ).

Il fut ainsi nommé d'après un tableau (Madone trônant et saintes, Vienne, Österr. Gal.) provenant d'Uttenheim (Villa Ottone), dans le Tyrol du Sud, près de Bruneck. Premier artiste du Tyrol à se détourner de l'art du trecento italien pour s'orienter vers l'ouest (France, Rhin supérieur, lac de Constance), il devint ainsi, en particulier par son coloris, l'annonciateur de Pacher, dont il semble avoir été le parent et le maître. On attribue à la première partie de sa carrière des tableaux d'autel pour Neustift (Tyrol) : Saint Augustin (musée de Neustift), peint après 1450 et qui révèle des influences occidentales (K. Witz ?), la Sainte Parenté (v. 1460 ?, id.), le Christ et Thomas (v. 1465, coll. part.). On décèle dans le Retable d'Uttenheim (av. 1470) les premiers effets de l'influence de Pacher, comme peintre et comme sculpteur, dont le maître va devenir peu à peu l'imitateur. À cette seconde période appartiennent le Retable de saint Étienne de la cathédrale de Brixen (4 Scènes de la vie des saints Laurent et Étienne, Scènes de la Passion), marqué par l'art de Mantegna, transmis par l'intermédiaire de Pacher (v. 1470, musée de Moulins), un Retable de la Vierge (panneaux partagés entre le musée de Nuremberg, l'Alte Pin. de Munich et l'Österr. Gal. de Vienne) ainsi que 4 peintures illustrant l'Enfance de Jésus (œuvres tardives, musée de Graz).