En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludovico Mazzolino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Ferrare, documenté de 1504 à 1527).

S'il fut probablement l'élève de D. Panetti et d'Ercole de' Roberti, Mazzolino subit aussi l'influence de Costa et de Dosso, visible dans son coloris riche et chatoyant. Sa carrière se déroula en grande partie à Ferrare même, au service des Este, coupée par un séjour en 1523-24 à Bologne, où il peignit le retable avec Jésus au Temple, aujourd'hui dispersé (panneau central au musée de Berlin). De petit format, illustrant avec prédilection les scènes de l'enfance du Christ, traitées avec une précision de miniaturiste notamment dans les paysages, ses nombreuses peintures présentent une certaine monotonie de ton et une inspiration assez limitée, mais de réelles qualités graphiques (il connut sans doute des gravures germaniques), et il rejoint dans ses meilleures œuvres les tendances, pleines de fantaisie, voire d'extravagance, d'Aspertini et de Dosso, tout en restant fidèle à la tradition ferraraise d'Ercole de' Roberti. Il est représenté par plusieurs œuvres à Berlin, aux Offices, à Londres (N. G.), à Rome (Gal. Borghèse et Gal. Doria Pamphili). On peut citer parmi ses tableaux les plus raffinés le Massacre des innocents de la Gal. Doria Pamphili de Rome, le Passage de la mer Rouge de la N. G. de Dublin, l'Ecce homo du musée Condé de Chantilly, le Christ chassant les marchands du Temple (Alnwick Castle, coll. Northumberland).