En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maxime Maufra

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Nantes 1861  – Poncé-sur-le-Loir, Sarthe, 1918).

Après un voyage en Angleterre (1880-1883), où il découvre Turner, il suit l'enseignement du peintre C. Le Roux et expose au Salon de 1886, où il est remarqué par Mirbeau. Pendant un séjour à Pont-Aven, puis au Pouldu (1890), il rencontre Gauguin et travaille au décor de l'auberge de Marie Henry. Il expose avec le groupe de Pont-Aven aux Indépendants de 1891, puis chez Le Barc de Boutteville (1894), et reste néanmoins fidèle dans ses nombreux paysages à un impressionnisme issu de Monet. Il est représenté au musée de Nantes (la Pointe du Raz, 1895), au M. F. A. de Boston (Crépuscule à Douarnenez), au musée de Quimper (Paysage de la région de Pont-Aven), au musée de Brest (Pont-Aven, ciel rouge, 1892) et à Orsay (les Bords du Blavet). Une exposition organisée en 1986 par les musées de Pont-Aven et de Saint-Germain-en-Laye (Prieuré) l'a remis à l'honneur.