En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Matteo di Giovanni

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Borgo San Sepolcro v.  1430  – Sienne 1495).

Il est d'abord associé au peintre Giovanni di Pietro, frère de Vecchietta, à Sienne, en 1452, en qualité de doreur. Ses premières commandes importantes datent d'après 1460. Cette date marque le retable signé du Museo dell' Opera del Duomo. Il convient également de mentionner les " pale " exécutées pour Pie II Piccolomini (Pienza, Duomo, v. 1462 ; palais Piccolomini), les volets latéraux et la prédelle du Baptême (Borgo San Sepolcro, Pin.) de Piero della Francesca et le triptyque d'Asciano (musée d'Asciano).

L'artiste, se dégageant de l'enseignement de Vecchietta et de Domenico di Bartolo, exploite les souvenirs de sa propre origine ombrienne ; il contribue à la divulgation du plasticisme florentin le plus violent et le plus tendu, illustré par Pollaiolo. Sa Madone sur un trône avec des anges (1470, autref. église dei Servi ; auj. Sienne, P. N.) est le chef-d'œuvre de sa maturité, qui s'affirme dans un grand nombre d'autres ouvrages : parmi ceux-ci, il convient de mentionner la belle " pala " de Sainte Barbe (1479, Sienne, église S. Domenico) remarquable par la vivacité du dessin et l'usage des ors, et les célèbres Massacres des Innocents, exécutés entre 1482 et 1491 (Sienne, églises S. Agostino et dei Servi ; 1488, Naples, Capodimonte), ainsi que le Retable Placidi (1476) de San Domenico de Sienne (lunette avec l'Adoration des bergers à la Pinacothèque de Sienne ; prédelles à l'Art Inst. de Chicago et dans une coll. part. américaine).

Matteo a aussi exécuté des œuvres monumentales remarquables, bien qu'un peu lourdes, telles la gigantesque Assomption (1474, Londres, N. G.), la " pala " représentant la Vierge et les saints (1477, Sienne, S. Maria delle Nevi).