En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Javier Mariscal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Valence 1950).

En 1971, Mariscal quitte sa ville natale pour Barcelone, où il commence à étudier les arts graphiques à l'école Elisava. À partir de l'année suivante, il collabore à divers magazines espagnols de bandes dessinées et, sa réputation grandissant, participe à des publications étrangères spécialisées dans le domaine de l'illustration. Dès 1977, son intérêt pour l'architecture intérieure et les objets contemporains lui permet d'étendre son champ d'investigation qui se compose, peu à peu, d'activités très diverses. Illustrateur, designer, créateur de logotypes, de céramiques et de vêtements, peintre puis sculpteur, Mariscal est reconnu au milieu des années 80 comme l'un des Espagnols les plus prolixes, tant son imagination et son extraordinaire productivité lui confèrent, à une échelle internationale, l'image d'un artiste complet. Mariscal collabore en 1981 avec le groupe milanais Memphis, dont les pièces colorées et ludiques traduisent l'esthétique d'une époque captivée par la forme, le décor, l'humour et la légèreté.

Mariscal est conduit par son goût pour le dessin vers la peinture, puis vers la sculpture en bronze (gal. Vincon, Barcelone, 1986). Les objets du quotidien, les vues d'intérieur, les loisirs constituent ses thèmes favoris. Il faut recevoir ces images toutes simples, peintes comme autant d'incitations à la détente et à la frivolité, tout en les restituant dans la lumière méditerranéenne de la ville fétiche de l'artiste, Barcelone, marquée par l'héritage à la fois moderne, baroque et surréaliste des architectures extravagantes de Gaudí.