En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maurice Marinot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Verrier et peintre français (Troyes 1882  – id. 1960).

Venu à Paris en 1901, il entre aux Beaux-Arts dans l'atelier de Cormon. Influencé par Gauguin et Cézanne, il peint à partir de 1905 des toiles aux tons très vifs qui l'apparentent aux fauves (belle série de toiles à Troyes, musée, donation P. Lévy, et Jeune Femme et son enfant, Paris, M. N. A. M.). Vers 1912, il regagne Troyes et apprend le métier de verrier, auquel il se consacre jusqu'en 1937, puis il pratique de nouveau, exclusivement, la peinture. Le musée des Arts décoratifs de Paris conserve un ensemble de ses verreries. Ses toiles, grâce aux donations faites par sa fille, sont nombreuses dans les musées français.