En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michele Marieschi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Venise 1710  –id. 1743).

On connaît mal les circonstances de sa formation et de sa vie : sans doute cet artiste commença-t-il sa carrière comme scénographe. Il semble avoir effectué un voyage en Allemagne au cours de sa jeunesse. On le trouve en tout cas à Fano en 1735 ; peu de temps après, le maréchal Schulenberg lui achète des Vedute. En 1741, Marieschi publie ses 21 vues gravées de Venise. Son œuvre peint comprend des Vues de Venise (Bowhill, coll. du duc de Buccleuch ; Bristol, City Museum ; Louvre ; Bergame, Accademia Carrara ; musée de Budapest ; Venise, Ca' Rezzonico), où se devine l'influence directe de Canaletto, et des Caprices (Naples, Museo Filangieri ; Milan. Castello Sforzesco ; Venise, Accademia ; Stockholm, Nm.), fantaisies architecturales qui présentent, comme sur des scènes de théâtre, des palais, des ruines antiques ou de pittoresques masures. Les figures prestement enlevées qui animent parfois ces compositions ont été attribuées, par certains critiques, à d'autres artistes, tels que les Guardi, Diziani ou G. B. Tiepolo.