En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karel Van Mander

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et écrivain néerlandais (Meulebeke, près de Courtrai, 1548  – Amsterdam 1606).

De 1564 à 1566, il est l'élève de Lucas de Heere à Gand puis de Pieter Vlerick, qui dut l'encourager à visiter l'Italie. De 1573 à 1577, il voyage à Florence, où il rencontre Vasari ; à Rome, où il peint des grotesques, il se lie d'amitié avec Spranger, dont le maniérisme influencera son style ; on le rencontre à Nuremberg, puis à Vienne, où il travaille avec Spranger pour Rodolphe II. Mander rentre ensuite aux Pays-Bas et peint dans un style encore curieusement archaïsant, mais qu'il abandonnera bientôt, avec la Décollation de sainte Catherine (1581, Courtrai, église Saint-Martin), dont l'esprit se situe à mi-chemin entre Van Orley et Aertsen. Il s'installe ensuite à Haarlem, où il fréquente Goltzius et Cornelisz Van Haarlem, avec lesquels il fonde en 1587 l'Académie et dont, en éclectique habile, il subit l'influence. Ainsi peint-il entre 1596 et 1598 une très maniériste Prédication de saint Jean-Baptiste (musée de Hanovre), en 1600 une Continence de Scipion (Rijksmuseum), en 1605 une Traversée du Jourdain (Rotterdam, B. V. B.) ; il exécute vers 1600 une série de dessins de Kermesses, influencées par Bruegel et proches de Vinckboons (dont un exemplaire, daté de 1591, est conservé à l'E. N. B. A. de Paris). Un tableau sur ce même thème, de 1600, est conservé à Saint-Pétersbourg (Ermitage). C'est à cette époque que Frans Hals fréquente son atelier. Mais le titre de gloire de Mander reste le fameux Livre de peinture (Het Schilder Boeck), publié à Haarlem en 1604, où s'insère la Vie des plus illustres peintres des Pays-Bas et de l'Allemagne (Het leven der doorluchtige Nederlandsche en hoogh duytsche Schilders), panorama irremplaçable et très divers des peintres nordiques de Van Eyck à David Vinckboons, souvent fondé sur une information personnelle, très scrupuleuse, qui est aux écoles du Nord ce que les Vite de Vasari sont aux écoles italiennes.