En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacobus Sibrandi Mancadan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Minnertsga v.  1602  – Leeuwarden  1680).

Il vécut et travailla en Frise, province assez isolée, ce qui explique peut-être qu'il ait acquis un style aussi personnel et indépendant. Il se maria en 1634, fut bourgmestre de Franeker de 1637 à 1639 et s'établit en 1644-45 à Leeuwarden. Il peignit surtout des paysages de caractère italien, mais sans qu'il soit certain qu'il ait fait un voyage dans la péninsule. L'influence de l'œuvre de jeunesse de Salvator Rosa, qu'on croit déceler dans certains des tableaux de l'artiste, justifierait l'hypothèse d'un tel voyage. Il est plus vraisemblable que Mancadan ait étudié les œuvres de Moyses Van Uyttenbroeck, de Willem Van Nieulandt et de Bartholomeus Breenbergh, qui se trouvaient aux Pays-Bas. Le style des paysages de Mancadan, artiste provincial non dénué de charme, est aisément identifiable ; ils sont couverts de collines, peuplés de bergers et d'animaux dessinés de façon expressive, qui frôle la caricature ; les couleurs claires et presque bariolées des rochers et des ruines ont des contours fragmentaires et bruns (Paysage italien, musée de La Fère ; Bergers aux chèvres et vaches, musée de Leeuwarden ; la Rencontre, Mauritshuis ; Paysage au torrent, musée de Tours). Mancadan a peint de la même façon quelques paysages de polders frisons (musée de Leeuwarden).