En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Filipp Andreïevitch Maliavine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre russe (Kasanka, Orenbourg, 1869  – Nice 1939).

Ayant débuté en 1885 comme apprenti dans l'atelier de peinture sacrée du monastère d'Afon, il suit l'enseignement de Repine à l'Académie de Saint-Pétersbourg de 1892 à 1899. Il se fait connaître dès 1900, avec sa première œuvre (le Rire, Moscou, gal. Tretiakov), à l'Exposition universelle de Paris. En 1903, il est membre de l'Union des artistes russes et participe, en 1906, à l'exposition d'art russe organisée par Diaghilev au Salon d'automne. Il quitte la Russie en 1922 pour s'installer définitivement en France. L'essentiel de sa production consiste en tableaux représentant des paysannes russes selon un traitement expressif de la couleur, maniée en tons purs par touches rapides et empâtées (Paysannes russes, 1902, Paris, Orsay ; Deux Paysannes, 1904, Moscou, gal. Tretiakov ; Tourbillon, 1906, id.). Il a laissé également de nombreux portraits de peintres (Somov, Grabar, Repine) et de nombreux dessins.