En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Rennie Mackintosh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Architecte, décorateur et dessinateur britannique (Glasgow 1868  – Londres 1928).

Élève de l'école d'art de Glasgow (alors dirigée par Francis Newbery), il étudie avec Herbert MacNair et les sœurs Margaret et Frances Macdonald, leurs futures épouses. Groupés en 1895, ces " Quatre " vont manifester en une expression collective une tendance neuve, plus ouverte aux recherches continentales qu'à celles importées de Londres par Newbery. Ils exposent à Londres, à Liège, à Vienne en 1900. En 1891, un prix avait permis à Mackintosh de visiter l'Europe. Entré deux ans plus tard chez Honeyman & Keppie, il va devenir leur associé en 1904. De 1897 à 1899 et de 1907 à 1909, il élève les nouveaux bâtiments de l'école d'art de Glasgow ; il est aussi l'auteur d'une église, de diverses habitations et de leur mobilier. Dans ce dernier domaine, Mackintosh associe à une très grande originalité la simplicité préconisée par le mouvement Arts and Crafts, se démarquant nettement de l'Art nouveau européen (fauteuil Willow, 1, 1904). Il travailla pour des particuliers, notamment pour le salon de thé de Miss Cranston dans Argyle Street à Glasgow (1897). Ses meubles figurent parmi la collection d'art de l'université de Glasgow ; certains sont réédités par la firme italienne Cassina. On doit aussi à Mackintosh des modèles de tissus, des aquarelles (Choux dans un verger, 1894, Glasgow School of Art) ; certaines représentent des paysages exécutés notamment lors d'un séjour à Port-Vendres (1923-1927). Une exposition a été consacrée à Mackintosh (Glasgow, Art Gallery and Museum ; New York, Metropolitan Museum) en 1996-97.