En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pedro Machuca

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Tolède fin du xve s.  – Grenade 1550).

Il étudia l'architecture, la sculpture et la peinture en Italie, comme l'atteste sa première œuvre signée et datée : la Vierge allaitant les âmes du purgatoire ou Virgen del Sufragio (Prado), peinte à Spolète en 1517. Aucune réminiscence gothique ne subsiste dans cette œuvre, d'un Classicisme presque sculptural, influencée par Michel-Ange, dont Machuca fut peut-être le disciple. À partir de 1526, celui-ci dirige la construction du palais de Charles Quint à l'Alhambra de Grenade, où il résidera jusqu'à sa mort. En 1521, il peint pour la chapelle royale, en collaboration avec l'Italien Jacopo Torni, le retable de la Sainte Croix, où il se livre à de savantes études d'éclairage, dans un style dramatique et mouvementé : Jardin des Oliviers, Arrestation du Christ. La Descente de croix (Prado), d'un pathétisme contenu, traitée dans des tonalités froides, révèle l'influence de la peinture romaine ; Machuca est, avec A. Berruguete, le seul artiste étranger à l'Italie qui ait pris part à l'élaboration du Maniérisme italien. En 1546, il signe un contrat pour peindre le retable de Saint Pierre de Osma (cathédrale de Jaén), qui fut sans doute exécuté par des collaborateurs. La plus grande partie de son œuvre peint est perdue ; quelques dessins subsistent (Louvre) et sa renommée d'architecte a fait oublier sa peinture, appréciée par les contemporains (F. de Holanda) à l'égal des créations des grands maîtres italiens, dont il fut le fidèle disciple.