En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maître de Bedford ou Maître du Duc de Bedford

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Enlumineur français (Paris, actif dans la première moitié du xve s. ).

Cet artiste anonyme a peint ses 2 œuvres principales entre 1423 et 1435, pour le duc de Bedford, régent de France, et sa femme (Bréviaire de Salisbury, Paris, B. N. ; Heures, British Library). Au début de sa carrière, v. 1405-1415 (Bréviaire, bibl. de Châteauroux ; Livre des merveilles, Paris, B. N.), il travaille souvent en collaboration avec d'autres enlumineurs, comme le Maître de Boucicaut ou le Maître de Rohan. Puis il devient le chef d'un atelier très achalandé ; ses œuvres de maturité (Bréviaire et Heures de Bedford, Heures Sobieski, Windsor Castle ; Heures, Vienne, B. N. ; Heures, Lisbonne, Fond. Gulbenkian), luxueuses et touffues, révèlent un peintre moins curieux d'inventions techniques que de pittoresque narratif : il peuple ses compositions de nombreux petits personnages et y englobe souvent plusieurs épisodes ; il se sert des marges pour compléter son récit dans des médaillons qui commentent le sujet central ou en développent les épisodes annexes. C'est un technicien de talent, passé maître dans l'emploi de la couleur. Son atelier, le plus important de ceux qui restèrent en activité dans le second quart du xve s., a dû jouer un rôle, mal éclairci, dans la formation des peintres de la génération de Fouquet.