En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stefan Luchian

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre roumain (Stefanesti  1868  – Bucarest  1916).

Il fit ses études à l'École des beaux-arts de Bucarest avec Grigorescu (1883-1888), à Munich et à l'Académie Julian de Paris (1891-92) et fut l'un des fondateurs du Salon des artistes indépendants de Bucarest (1896) et de l'association la Jeunesse artistique, où il exposa de 1902 à 1914. Terrassé en 1901 par une terrible maladie, menacé de cécité, il livra, pendant les quinze dernières années de sa vie, un combat acharné contre la mort. Son Autoportrait (musée d'Art de la R. S. R. de Bucarest) de 1907 est un témoignage de ce martyre. Par l'éclat de la lumière intense et de sa couleur dense, par l'intensité dramatique du langage pictural, par la modulation des tons chauds et froids, ses tableaux nous révèlent la dimension poétique du réel. Empruntant aux indépendants français une manière solide et expressive, il y mêle sa finesse et son sens des nuances ; il livre des compositions fortement charpentées (la Distribution du maïs, 1905, Bucarest, id. ; la Mer Noire à Tuzla, 1904, id.). Sa pâte dense se fait ensuite plus allusive (Scieur de bois, 1906, id. ; Cour de couvent de Breslau, 1908.). Toute la peinture roumaine de la première moitié du xxe s. est marquée par l'influence de Luchian.

Les œuvres de l'artiste se trouvent à Bucarest au musée Zambaccian, et dans la plupart des musées de Roumanie.