En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Luca di Tommé

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Sienne, documenté de 1356 à 1389).

Collaborateur de Niccolo, di Ser Sozzo avec qui il signe en 1362 un Polyptyque (Madone et Saints, Sienne, P. N. ; dans ce polyptyque, il est l'auteur du Saint Jean-Baptiste et des panneaux de prédelle aujourd'hui au Vatican et dans la coll. Crawford à Balcarres), il travaille pour l'Opera del Duomo, à Sienne, après 1363, mais on sait qu'il eut une activité intense dans d'autres villes italiennes comme Pise (Crucifixion de 1366, M. N.), Foligno (Madone et anges à S. Niccolò), Spolète (Polyptyque à la G. N. de Pérouse), Rieti (Polyptyque de 1370, Museo Civico) et dans divers centres des Marches. À Sienne, il remplit des fonctions publiques et fut membre du Conseil de la cathédrale, pour laquelle il peignit un Polyptyque (1389) en collaboration avec Bartolo di Fredi et Andrea di Bartolo, pour une œuvre, perdue, autrefois au Dôme de Sienne. Personnalité artistique solide, mais sans raffinement, il a divulgué largement la manière siennoise, s'inspirant dans ses meilleurs moments de l'art de Pietro Lorenzetti.