En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Peter Lowe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Londres 1938).

Peter Lowe fait partie, comme Norman Dillworth, du groupe des artistes britanniques constructivistes et systématiques qui utilisent le relief dans la lignée de Victor Pasmore, Mary Martin et Antony Hill. Après avoir fait ses études au Goldsmith College de Londres avec Kenneth et Mary Martin, il participe à sa première exposition de groupe en 1957. De 1960 datent ses premiers reliefs abstraits, et sa première exposition a lieu en 1974 au Gardner Center de l'université du Sussex. À ce moment, il a trouvé son style, fait de reliefs d'une couleur grise uniforme, dont la composition repose sur un système simple établi avant l'exécution. Peter Lowe utilise des modules carrés dont le nombre est toujours proportionnel à la taille de l'œuvre et qu'il déplace horizontalement, perpendiculairement ou en hauteur en les empilant selon une progression arithmétique. Le résultat donne une œuvre toujours compréhensible immédiatement grâce au système qui a présidé à son élaboration et qui se situe dans la droite ligne des préceptes recommandés par Théo Van Doesburg dans le Manifeste de l'art concret en 1930. Les reliefs de Peter Lowe sont souvent fondés sur la notion de série et de développement. Les découpes du support et l'empilement des éléments, le jeu des pleins et des vides leur confèrent un aspect surprenant et une très grande poésie plastique. Peter Lowe a participé à de nombreuses expositions de groupe, en particulier celle intitulée " Systems " en 1972 à la Whitechapel Art Gal. de Londres et en 1980 à l'exposition " Pier and Ocean " à la Hayward Gal. de Londres. Ses œuvres sont conservées dans de nombreuses collections de Grande-Bretagne ainsi qu'au musée de Grenoble. L'art de Peter Lowe représente, par son refus d'utiliser la couleur, son absence de facture, sa réalisation anonyme, son recours aux systèmes, une radicalisation de celui de Victor Pasmore et de Mary Martin.