En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nicolas Loir

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1624  – ?1679).

Issu d'une famille d'orfèvres et de graveurs, élève de Bourdon, il est très influencé par Poussin, dont il admire les œuvres en Italie (1647-1649). Il peint le may de 1650, inspiré de Raphaël (Saint Paul et le prophète Elymas, Notre-Dame de Paris). En 1663, il est reçu à l'Académie : Allégorie des progrès de la peinture et de la sculpture (Compiègne, musée Vivenel). Il peignit de nombreux tableaux dans le goût de Poussin (Moïse sauvé des eaux et Rébecca, musée d'Angers ; Allégorie, musée de Perpignan) ; il fut aussi l'auteur de bonnes estampes, de sujets religieux principalement. Il travailla à la décoration des Tuileries et de Versailles. Pour Versailles, il peignit 7 tableaux destinés au grand appartement de Marie-Thérèse, dont 3 (Bérénice et Ptolémée, Policrite, musée de Cherbourg ; Phithopolis, musée de Bourg-en-Bresse) furent exposés au Salon de 1673. Le Louvre conserve deux œuvres de Loir (Reine s'adressant à des soldats ; Prise d'habit de saint Guillaume d'Aquitaine).