En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pieter Van Lint

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (Anvers 1609  – id. 1690).

Maître à Anvers en 1632-33, il alla ensuite en Italie et rentra dans sa ville natale v. 1640. Il peignit des portraits : Portrait d'homme (musée de Budapest), Portrait d'une petite fille (1645, musée d'Anvers), Autoportrait (1646, Bruxelles, M. R. B. A.), et surtout des scènes bibliques et religieuses, proches d'Erasmus Quellinus, très influencées par Rubens et Jordaens : Adoration des bergers (musées de Berlin ; Copenhague, S. M. f. K.), Christ guérissant le paralytique (1642, Bruxelles, M. R. B. A. ; Vienne, K. M.), Adieux de saint Pierre et de saint Paul (Anvers, église Saint-Jacques).

Son fils Hendrik Frans, dit Studio (Anvers 1684 – Rome 1763) , fut l'élève de Van Bredael v. 1696-1697 ; il s'installa à Rome en 1710 et y fit carrière comme paysagiste : 2 Paysages romains (1745, Turin, Museo Civico), Paysage avec du bétail (1756, Cambridge, Fitzwilliam Museum).