En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Léon Lhermitte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Mont-Saint-Père, Aisne, 1844  – Paris 1925).

Élève de Lecoq de Boisbaudran, il prolongea jusqu'au xxe s. le mouvement réaliste. Ses vastes compositions, largement popularisées par l'imagerie (la Paye des moissonneurs, 1882, Paris, Orsay ; les Halles, 1895, Paris, Petit Palais ; le Christ visitant les pauvres ou Chez les humbles, 1905, Metropolitan Museum ; la Messe pour les enfants, coll. part.), répondent aux tendances naturalistes qui fleurirent en littérature avec Zola. Lhermitte retient davantage par des études au pastel et au fusain (l'Atelier des charpentiers, 1884, ou Intérieur de boucherie), où, sans atteindre au génie de Millet, il se voulut le continuateur de celui-ci (série au musée de Reims). Il fut en 1890 l'un des fondateurs de la Société nationale des beaux-arts.