En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dmitri Grigorievitch Levitski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre russe (Kiev 1735  – Saint-Pétersbourg 1822).

Après avoir travaillé à Saint-André de Kiev avec son maître Antropov, il accompagna celui-ci à Saint-Pétersbourg. L'enseignement de Lagrenée, le contact avec les œuvres de Tocqué et de Roslin, l'assimilation rapide des différents courants stylistiques, firent de lui un excellent portraitiste, possédant la maîtrise d'un coloris nuancé. Levitski fut reçu à l'Académie avec un portrait d'apparat à la manière de Tocqué, l'Architecte Kokorinov (1770, Saint-Pétersbourg, Musée russe). Il exécuta des portraits plus naturalistes (P. Demidov, 1773, Moscou, Tretiakov Gal. ; Diderot, 1773, musée de Genève) et le cycle des Demoiselles de l'institut Smolnyï (1773-1776, Saint-Pétersbourg, Musée russe), avant de devenir en 1780 le portraitiste officiel de la Cour. Il finit par sacrifier au néo-classicisme de Lampi, comme le fit son élève Borovikovski.