En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Leo Leuppi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre suisse (Zurich 1893 – id. 1972).

Après avoir effectué ses études de 1910 à 1914 à la Kunstgewerbeschule de Zurich, Leo Leuppi se consacrera à la peinture. Marqué par le Cubisme, il évoluera dans les années 30 vers une peinture figurative utilisant des formes très stylisées pour représenter des personnages, des natures mortes ou des paysages. Il devient abstrait à la fin des années 30 : son art va se trouver parfois dans la lignée de celui de Sophie Taueber-Arp, sans en posséder toutefois la rigueur. En 1937, Leo Leuppi fonde, avec d'autres artistes, l'association Allianz, dont il sera le président, et qui va regrouper tous les artistes suisses d'avant-garde, des surréalistes aux peintres réalistes, en passant par les abstraits et les constructivistes. Il s'occupe, en 1940, de faire publier l'Almanach neuer Kunst in der Schweiz, qui présente le panorama de toutes les tendances. Il expose, notamment, à la galerie des Eaux-Vives à Zurich, en 1944, 1945 et 1946 : il publie aux éditions Allianz une suite de lithographies intitulée 10 Kompositionen (1943). Leo Leuppi participe à toutes les grandes manifestations de la peinture moderne en Suisse, en particulier, à l'exposition Konkrete Kunst, qui a lieu à la Kunsthalle de Bâle, en 1944, ainsi qu'à l'exposition du même nom au Helmhaus de Zurich, en 1960. Dans les années 50, Leo Leuppi se trouvera très proche de l'art des concrets zurichois, sans toutefois se montrer aussi systématique.