En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carl Friedrich Lessing

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Breslau  1808  – Karlsruhe  1880).

Après s'être formé à l'Académie de Berlin avec Schinkel (1822), il suit W. von Schadow en 1826 à Düsseldorf. Il travaille aux fresques du château de Heltorf, démantelé (Histoire de l'empereur Barberousse, 1827-1850), et remporte ses plus grands succès avec une série de peintures sur la vie de Johann Huss, d'un puissant réalisme (Hussiten-predigt, 1836, musées de Berlin). Il a également peint des paysages d'une atmosphère prenante (le Lac de montagne, 1846, Münster, Westfälisches Landesmuseum). En 1848, il est cofondateur du Kunstlerverein de Düsseldorf et, de 1863 à 1866, il est nommé directeur de la Kunstschule de Karlsruhe. Les musées de Berlin, de Cologne, Francfort, Karlsruhe et Düsseldorf conservent principalement de ses œuvres, ainsi que l'Ermitage (Das trauernde Königspaar,1830) et le musée de Poznań (Paysage de forêt avec des chevaliers, 1836). Lessing est le peintre le plus représentatif de l'évolution de l'école de Düsseldorf des conceptions idéalistes et romantiques vers l'histoire et le réalisme, jusque dans l'alliance entre peinture d'histoire et genre historique.