En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Leroy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Tourcoing 1910-Wasquehal, Nord, 2000).

Leroy commence à exposer en 1937 dans la région lilloise à laquelle il restera fidèle. Peu concerné par l'avant-garde, il effectue, à partir des années 1930, de nombreux voyages en Europe, puis, dans les années 1970, aux États-Unis et en Russie afin de se confronter aux grands maîtres dans les musées. La manière dont il les regarde influe en effet sur son art : chez Rembrandt, Giotto ou Giorgione, c'est toujours l'énergie immanente à la peinture qui le fascine. Non articulée par des périodes stylistiques, ni figurative ni abstraite, sa création se réfère à des sujets traditionnels (marines, nus, paysages), mais c'est pour mieux les confondre en les enfouissant sous des strates cumulatives de matière. C'est par cet excès que peut sourdre ce mouvement qu'il nomme " lumière devant, lumière derrière " — espace de révélation (la Bleue, 1988, Paris, M. N. A. M.). Baselitz, un de ses collectionneurs, contribuera à sa consécration tardive : c'est seulement dans les années 1980 que sa peinture est reconnue. En 1988, une rétrospective lui est consacrée au Stedelijk Van Abbemuseum de Eindhoven et au M. A. M. de la Ville de Paris, puis une exposition (Nice, M. A. M.) en 1993.