En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ottavio Mario Leoni

dit il Padovano

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, dessinateur et graveur italien (Rome v. 1578  – id. 1630).

Il fut l'un des plus célèbres portraitistes du début du xviie s. à Rome. Formé par son père, modeleur de portraits en cire, il adhéra à la formule du portrait idéalisé selon les théories esthétiques de l'Académie de Saint-Luc, dont il fut membre en 1604 et prince en 1614. S'il peignit des portraits à l'huile (Portrait de Grégoire XV, perdu ; le Cardinal Ludovico Ludovisi, Rome, Museo di Roma ; le Cardinal Borghèse, musée d'Ajaccio) et plusieurs retables (Annonciation, Rome, église S. Eustachio), il fut surtout un dessinateur et un graveur sur cuivre.

Il fut le principal propagateur de la technique des portraits de petit format dessinés " aux trois crayons " (nombreux exemples dans tous les cabinets de dessins), déjà employée par Francesco Zuccaro et Goltzius, et se rendit célèbre par sa série de portraits gravés des hommes illustres de son temps, selon une tradition instaurée par Paolo Giovio et Francisco Pacheco. Si l'exécution gravée en fut interrompue par sa mort, on en conserve les dessins préparatoires (Florence, bibl. Marucelliana : 14 portraits de peintres [Annibale Carracci, Caravage, Baglione, Autoportraits] ; 3 portraits de sculpteurs, dont Bernin ; 7 portraits d'hommes de lettres).