En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jules Eugène Lenepveu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Angers 1819  – Paris 1898).

Peintre d'histoire habile, il préféra toujours les thèmes antiques et les sujets religieux (les Martyrs aux catacombes, 1855, Orsay ; Jacob recevant la robe ensanglantée de Joseph, musée d'Angers). Il fut un décorateur actif (Visite de François Ier à Angers en 1518, 1893, Angers, musée Turpin de Crissé), mais ses nombreuses réalisations religieuses parisiennes pour l'église Sainte-Clotilde (1862), l'église Saint-Sulpice (chapelle Sainte-Anne, 1864), l'église Saint-Louis-en-l'Île (chapelle Saint-Denis, 1869) ou l'église Saint-Ambroise (1876) sont un peu froides et monotones. Si sa Vie de Jeanne d'Arc, au Panthéon (1889), est une imagerie assez conventionnelle, quoique habilement composée, le plafond qu'il réalisa pour l'Opéra de Paris montrait des qualités décoratives certaines (les Heures du jour et de la nuit, remplacées, en 1964, par le plafond de Chagall). On lui doit également le plafond du théâtre d'Angers. De nombreuses œuvres de Lenepveu sont conservées dans le musée de sa ville natale.